Likibu, la solution pour préparer vos vacances

Trouvez votre location de vacances avec Likibu

Location de vacances

Likibu est le premier moteur de recherche dédié au secteur de la location de vacances. Il permet à l’internaute de comparer les principaux acteurs du marché de la consommation collaborative, des sites traditionnels d’annonces entre particuliers, des sites professionnels et des résidences de vacances. Au total l’internaute a accès à plus de 5 000 0000 de locations de vacances partout dans le monde.
 
A l’instar des comparateurs de vols ou d’hôtels, Likibu est l’intermédiaire permettant aux vacanciers de trouver de manière fiable, rapide et gratuite la location de vacances qui correspond à leurs critères, au meilleur prix.
Chaque vacancier peut trouver chaussure à son pied: une location d’appartement à Paris pour passer un week-end en amoureux, une location à Barcelone au bord de la mer ou encore un location de chalet à Méribel.

(14)

Covoiturage aéroport Orly

Le covoiturage pour rejoindre l’aéroport d’Orly

Covoiturage aéroport Orly

Un nouveau service gratuit proposé par Car-Fly le covoiturage aéroport Orly

covoiturage aéroport Orly

Aéroport Orly

Pour vous rendre à l’aéroport d’Orly, privilégiez le covoiturage. Ce nouveau service  mis à votre disposition gratuitement vous permet de rejoindre ou de quitter l’aéroport d’Orly en toute tranquillité. En effet, alors que les plateformes de covoiturage classiques proposent également des voyages vers / au départ de l’aéroport d’Orly, ceux-ci ne sont pas exclusivement destinés à ceux qui ont un vol à prendre, cela pouvant vite devenir une source de stress en cas de retard du covoitureur. Car-fly, le covoiturage aéroport Orly.

 

 

La tranquillité en plus avec Car-Fly – le covoiturage aéroport Orly

Avec cette nouvelle façon de voir le covoiturage, l’utilisateur est sûr d’embarquer avec des personnes ayant également un avion à prendre et pourra peut-être même se faire des compagnons de voyage ! Arrivée à l’aéroport de destination Car-Fly est également présent. Vous pouvez prendre un taxi ou une voiture de location à plusieurs.

Vous avez réservé un vol avec une compagnie low cost au départ de l’aéroport d’Orly et  le débarquement se fera forcément dans un aéroport très éloigné du centre-ville. Le rejoindre / le quitter constituera un voyage à part entière. C’est là où la nouvelle plateforme Car-Fly intervient.

Car-Fly va-t-elle devenir la nouvelle plateforme favorite du city-breaker ?

Mise en ligne le 27 mars 2017, la plateforme Car-Fly est la petite nouvelle du marché de l’économie du partage. Pourquoi ne pas l’essayer pour votre prochain city-break ?

Situation de l’aéroport d’Orly

Deuxième plate-forme aéroportuaire de France après l’aéroport de Paris-Charles-de-Gaulle, elle a accueilli, en 2016, 31 237 865 passagers. L’aéroport est divisé en deux aérogares principales : l’aérogare Sud et l’aérogare Ouest (quatre halls) et dispose de trois pistes. Il compte aussi une aérogare de fret et une zone d’entretien. Il est géré par la société Paris Aéroport.

Le covoiturage aéroport Orly

(6)

Avion électrique

Easyjet dégaine avant tout le monde

Easyjet, l’un des principaux acteurs  dans le ciel européen dévoile son projet d’avion électrique

Futur avion électrique

easyJet

En dévoilant son projet d’avion électrique avant tout le monde, easyJet se pose en nouveau pionné de l’aviation. Ce projet d’envergure pourrait, en cas de réussite, donner un avantage sans précédent à cette compagnie aérienne. Déjà très bien positionnée en Europe, easyjet pourrait devenir le numéro 1 sur les vols commerciaux courts (environ 540 km). Ce créneau représente environ 20% du marché de la compagnie aérienne.

 

Pour la première fois, nous pouvons envisager un futur sans carburant et nous sommes enthousiastes à l’idée de faire partie du projet. Quand on parle de vol électrique court-courrier, la question est désormais quand, et non plus comment.

Carolyn McCall, directrice générale d’easyJet

communiqué de presse

 

Les moteurs seront mis dans les ailes

Moteurs électrique

En collaboration avec la startup américaine Wright Electric, easyJet envisage les premiers vols pour 2017, c’est-à-dire pour demain ! Techniquement, ce projet est viable. Cet avion fonctionnerait avec des moteurs électriques intégrés dans les ailes.

 

 

 

 

Des batteries complémentaires sous les sièges

Batterie

Des batteries complémentaires seraient situées sous les sièges des passagers. Un tel avion aurait une autonomie de 540 km et pourrait embarquer jusqu’à 220 passagers.

 

 

 

 

 

 

Quels sont les avantages de l’électrique

Après les trains, les voitures et les bateaux, l’aviation veut également profité de tous les avantages de la propulsion électrique. En effet, voler sans carburant et (presque) sans bruit pourrait réduire considérablement le coût du billet et augmenter le confort des passagers. Un atout non négligeable compte tenu de la concurrence féroce dans le domaine du transport aérien.

Solar impulse avait donné le « ton » durant son périple en 2015-2016.

Faire le tour du monde en avion électrique, c’était le rêve fou de quelques pionniers et à force de persévérances, ils l’ont fait. Solar Impulse etait un projet d’avion solaire entrepris à l’initiative des Suisses Bertrand Piccard et André Borschberg. Les deux pilotes en assurent le développement depuis 2003. Le projet consistait  à construire et à faire voler de jour comme de nuit, sans carburant et sans aucune émission polluante, un avion monoplace à moteurs électriques alimentés uniquement par l’énergie solaire.

Vols commerciaux en avion électrique : « Tout à fait possible », affirme Bertrand Piccard

J’y crois tout à fait ! Les choses vont très vite, beaucoup plus vite qu’on l’imagine. Vous savez, quand j’ai lancé le projet Solar impulseil y a 15 ans, les ingénieurs aéronautiques riaient, en disant qu’on ne pourrait jamais faire un avion aussi grand, aussi léger, aussi efficient. Et, au moment où on a réussi, tous les avionneurs, tous les constructeurs aéronautiques ont lancé des programmes d’avions électriques. Donc ils ont eu besoin de la preuve que le changement de paradigme était possible. C’est clair que les avions ne seront pas solaires. EasyJet n’a pas annoncé un avion solaire, mais un avion électrique : [la compagnie] ne va pas fabriquer son électricité en vol avec des panneaux solaires : il va être chargé au sol sur des batteries. Avec l’efficience énergétique fantastique des moteurs électriques, comparé au très bas rendement des moteurs à combustion, ça va être possible.

La vrai question reste : Seriez-vous prêt à vous envoler dans un avion électrique ?

(20)

Les parkings d’aéroport : Une poule aux œufs d’or ?

Aéroports : la guerre des parkings est déclarée

Les aéroports de certaines grandes agglomérations  mènent la vie dure aux parkings privés installés en périphérie.

De nombreux aéroports sont confrontés aux problèmes liés aux parkings, accessibilité, prix, sécurité, parkings sauvages, etc. Des personnes habitant en périphérie proposent leur terrain pour stationner leur voiture pour ensuite les déposer  à l’aéroport, et au retour les ramener avec parfois un service de lavage du véhicule.  Des sociétés, se sont également créées et proposent les mêmes services à une échelle plus importante. Certaines louent votre voiture pendant votre absence et ça vous rapporte de l’argent. Je ne suis pas sûr que tout le monde ai envie de laisser sa voiture neuve à n’importe qui. En plus, tous ces va-et-vient ne sont pas sans poser de nouveaux problèmes et en particulier ceux liés à la sécurité des piétons sur les aires de dépose minute. Le covoiturage peut être également une solution pour désengorger certains aéroports, Car-Fly est un service de covoiturage dédié spécialement dans ce but.

Parking aéroport Lyon Saint Exupéry

Tout près des aéroports, des parkings privés accueillent chaque année des milliers de voyageurs, hébergent leurs véhicules en toute sécurité et les emmènent ensuite prendre leur avion. Un service en croissance constante à Lyon (Rhône) grâce à des tarifs très compétitifs. Mais depuis peu, la promesse de dépose au pied des terminaux n’est plus tenable.

Le cas lyonnais pourrait faire jurisprudence

Plusieurs dizaines de déposes « sauvages » ont lieu chaque jour, au détriment de la sécurité des voyageurs. En cause, les parkings minute ne sont plus gratuits pour les professionnels. Pour la direction de l’aéroport, les investissements pour le stationnement justifient une participation. À cause de cela, cinq PME s’estiment en danger. Une procédure judiciaire est en cours. Le cas lyonnais pourrait faire jurisprudence pour d’autres aéroports.

(2)

Aéroport de Brest. Ces riverains qui proposent le parking

Le casse tête des parkings dans les aéroports

C’est une pratique très répandue aux alentours de l’aéroport de Nantes : plusieurs dizaines de particuliers proposent de garer les voitures de voyageurs chez eux, à moindre coût. Cela existe aussi à Brest. À une échelle plus petite, en raison, surtout, du trafic de l’aéroport bien inférieur à son homologue nantais.
© Le Télégrammehttp://www.letelegramme.fr/finistere/brest/aeroport-j-irai-me-garer-chez-vous-28-08-2017-11642382.php#vPll99TrgJDwWpZj.99

L'innovation

Car-Fly

(9)

Les aéroports bretons battent des records

les aéroports bretons battent des records

Les bretons aiment voyager et ça se voit. Les aéroports de Brest et Rennes battent des records de passagers. Les destinations vers les pays du sud de l’Europe, les capitales européenne mais aussi les destinations comme Marseille et Lyon dopent le trafic. La position géographique de la Bretagne explique également en partie l’engouement pour les voyages en avion, toujours plus rapides que les autres moyens de transports et souvent à des prix très attractifs.

Le covoiturage, une solution pour rejoindre ou quitter l’aéroport

Car-Fly est une plateforme de covoiturage dédiée aux aéroports. Elle vous permet en quelques clics de trouver des covoitureurs voyageant dans le même avions.

Vous avez réservé un vol avec une compagnie low cost et l’embarquement et le débarquement se feront forcément dans un aéroport très éloigné du centre-ville. Le rejoindre / le quitter constituera un voyage à part entière. C’est là où la nouvelle plateforme Car-Fly intervient.

Car-Fly va-t-elle devenir la nouvelle plateforme favorite du city-breaker ? 

Alors que les plateformes de covoiturage classiques proposent également des voyages vers / au départ des aéroports, ceux-ci ne sont pas exclusivement destinés à ceux qui ont un vol à prendre, cela pouvant vite devenir une source de stress en cas de retard du covoitureur.

Avec cette nouvelle façon de voir le covoiturage, l’utilisateur est sûr d’embarquer avec des personnes ayant également un avion à prendre et pourra peut-être même se faire des compagnons de voyage ! 

Mise en ligne le 27 mars 2017, la plateforme Car-Fly est la petite nouvelle du marché de l’économie du partage. Pourquoi ne pas l’essayer pour votre prochain city-break ? 

(suite…)

(29)

Les bretons voyagent

Les bretons aiment voyager

Les Bretons ont toujours été des voyageurs « aventuriers ». Ils sont nombreux à vivre à l’étranger et il est difficile de les recenser, mais on pense que 1 français sur 10 vivant à l’étranger peut se revendiquer breton. Le goût des voyages est toujours bien présent et les vols low cost sont en forte progression depuis les aéroports bretons (Brest, Rennes, Dinard, Quimper, Lorient et Nantes). Comme le montre cet article, les compagnies aériennes low cost sont bien implantées dans la région.

 

Ryanair, Volotea, Vueling… Les vols low cost boostent le tourisme breton

  • Les compagnies aériennes à bas coûts - et notamment l'irlandaise Ryanair - grignotent petit à petit les parts de marché des compagnies traditionnelles.

    Les aéroports bretons et les vols low cost

    Les compagnies aériennes à bas coûts – et notamment l’irlandaise Ryanair – grignotent petit à petit les parts de marché des compagnies traditionnelles. | Ouest-France
Les compagnies à bas coûts s’implantent toujours davantage en Bretagne. Si les locaux sont les premiers à en profiter, elles drainent un nombre croissant de touristes étrangers dans la région.

Avec des tarifs moyens proches de 50 €, elles ont révolutionné le voyage en avion. Ryanair, Vueling, Volotea… Les compagnies low cost représentent aujourd’hui une part impressionnante du marché de l’aérien. La société irlandaise Ryanair se targue même d’être « la première compagnie européenne en termes de passagers ».

« Démocratiser le voyage en avion »

Yann Delomez, directeur marketing de Ryanair pour la France, en est convaincu, « à l’avenir, pour les vols court-courriers, la norme sera le low cost ». Véronique Gevel, responsable commerciale de l’aéroport de Brest le confirme : « la part de marché des compagnies traditionnelles ne cesse de chuter ».

Et pour cause, à Brest, 30 % des vols sont réalisés par des compagnies à bas coûts. À Dinard, le taux atteint 98 %. Une tendance qui se confirme sur la plupart des aéroports européens. Car sans conteste, « les low cost ont permis de démocratiser le voyage en avion ».

Lire aussi : Transports. Joon, la compagnie à coûts réduits d’Air France

De courts séjours, plus souvent

Au départ de Brest, Lorient, Rennes ou Dinard, le touriste breton peut désormais opter pour le soleil de Palma de Majorque, un english breakfast à Londres et même une escapade à Porto. Et cela sans se ruiner.

Lire aussi : Les compagnies low cost s’élancent sur l’Atlantique

« Aujourd’hui les gens souhaitent partir moins longtemps, mais plus souvent, explique Jean-Patrick Philippe, président de l’office de tourisme du Pays de Lorient. L’arrivée du low cost a favorisé ce mode de tourisme ». Détrônées les grandes vacances d’été, désormais on préfère les longs week-ends, plusieurs fois dans l’année. Parce qu’elles favorisent les courts séjours, ces lignes permettent ainsi de lisser les visites tout au long de l’année et plus seulement pendant la période estivale.« Elles ont aussi la particularité de fidéliser la clientèle »,applaudit l’office de tourisme de Rennes.

Mais pour l’instant, ces lignes sont avant tout une aubaine pour les Bretons désireux de s’envoler pour les vacances. Car les touristes étrangers, hormis les Britanniques, sont encore peu nombreux à les utiliser.

95 % de Bretons

« Les avions Lorient-Porto sont réservés à 60 % par des Bretons » indique Yann Delomez. À Quimper, seulement 5 % des vols vers Barcelone bénéficient à des Espagnols. « Mais la tendance s’inverse, la proportion d’Espagnols a très nettement augmenté », note Véronique Gevel à Brest. À Rennes aussi, l’office de Tourisme se félicite de compter de plus en plus de visiteurs espagnols. Ils étaient 255 au mois de juin 2017, contre 142 en juin 2016. Une évolution largement due à l’ouverture de la ligne Vueling Rennes-Barcelone.

Pour Ryanair, « le credo, c’est avant tout de faire venir les touristes ». Mais Jean-Patrick Philippe le rappelle, « un territoire accessible est aussi une aubaine pour le tourisme d’affaire ». Les ouvertures de lignes, récemment la liaison Ryanair Lorient-Londres Stansted, offrent ainsi de belles perspectives.

(15)