L’hebdo du Finistère

Covoiturage vers les aéroports : Car-Fly veut prendre son envol

Il fallait y penser. Ces Finistériens l’ont fait ! Lancer sur internet une plateforme de covoiturage pour faciliter le transport de passagers vers l’aéroport. Et leur faire faire des économies avec Car-Fly.

Nicolas Guerrillot, Sophie L'Helgoualc'h, Michel Inizan, Yves Paugam et Thibault Lefebvre (de gauche à droite sur notre photo) sont à l'initiative de Car-Fly. -

Car-Fly

Nicolas Guerrillot, Sophie L’Helgoualc’h, Michel Inizan, Yves Paugam et Thibault Lefebvre (de gauche à droite sur notre photo) sont à l’initiative de Car-Fly. 

Course en taxi, VTC ou trajet avec sa voiture personnelle qu’on laisse au parking. Quel que soit le moyen de transport pour se rendre à l’aéroport, cela représente un coût pour les passagers. « Voire du temps si ces derniers demandent à un de leurs proches de les y déposer », glisse le Brestois Nicolas Guerrillot.

Patron d’une société de conseils en stratégie au Relecq-Kerhuon, il a participé à la création de la plateforme Car-Fly. Le principe est simple : elle vise à mettre en relation des usagers pour réduire le coût du trajet entre leur domicile ou lieu de travail vers l’aéroport, en partageant la facture d’un taxi ou VTC, ou bien les frais de carburant grâce au covoiturage. « Pour le moment, notre service est gratuit », souligne Nicolas Guerrillot.

Lancement début mars

Il faut dire que le lancement de Car-Fly remonte au 4 mars dernier lors du Salon du tourisme de Brest. « Lors de cet événement, nous avons distribué des flyers, commencé à nouer des contacts avec des professionnels pour faire connaître notre initiative.

Celle-ci est née il y a un an et demi. Elle a été imaginée par Yves Paugam, ancien chef de projet dans l’agroalimentaire.

Tout a commencé lors d’un voyage en Tunisie lorsque ses deux voisines à bord de l’avion se sont rendu compte qu’elles habitaient la même ville, située à 60 km de l’aéroport. L’une était venue avec sa voiture personnelle, l’autre s’était fait accompagner.

Yves Paugam creuse alors son idée. Fin 2016, il participe au Startup Weekend, organisé par la Cantine numérique de Brest. L’événement finit par le convaincre d’aller au bout de son idée. Il lance notamment une campagne de financement participatif à hauteur de 20 000 euros. L’objectif ne sera pas atteint.

« Un vrai besoin »

Qu’à cela ne tienne, Yves Paugam s’est, depuis, entouré d’une équipe de quatre personnes aux compétences complémentaires dans les secteurs de l’électronique, de la conception de sites internet et en stratégie. Chacune exerce une autre activité en parallèle.

Car-Fly - Résultat de recherche d'images pour "l'hebdo du finistère"

« l’hebdo du finistère »

(14)

Leave a Reply