Ouest-France – Un service gratuit

Car-Fly, un service gratuit

Les offres de voyages sont de plus en plus nombreuses. Tous les mois, les aéroports battent des records et les vols vers les destinations de rêves se multiplies. Quelle chance de pouvoir profiter de ces offres et avoir accès au monde entier. Même si les prix des vols sont moins chères qu’auparavant, il représente un coût non négligeable. Mais voilà, les coût d’acheminement vers l’aéroport de départ ou depuis l’aéroport de destination ne sont pas négligeables (essence, parking, taxi, autoroute, etc.). Ils dépassent parfois le coût du vol. C’est pour ces raisons qu’avec mon équipe nous avons créé Car-Fly. Car-fly est une plateforme de covoiturage dédiée aux aéroports. C’est entièrement gratuit et nous vous mettons en relation avec des personnes qui prennent le même vol. C’est beaucoup plus pratique pour rejoindre ou quitter l’aéroport! Et en plus vous réalisez des économies.

Covoiturage. Créé à Brest, Car-Fly vous mènera jusqu’à l’aéroport !

Un service gratuit

plateforme de covoiturage Car-fly

 

La plateforme en ligne Car-Fly devrait être opérationnelle d’ici un mois. Elle permettra aux passagers d’un même vol de partager les frais d’essence, de parking ou de taxi.

 

 

 

La plateforme Car-Fly prête en mars

Trouver des covoitureurs à partir d’un simple numéro de vol. « C’est une idée que personne n’a eue avant ! » Yves Paugam, 57 ans, planche dessus depuis près d’un an, chez lui, au Relecq-Kerhuon, à côté de Brest (Finistère). Sa plateforme, nommée Car-Fly, devrait être disponible « à la fin du mois ou fin mars maximum », espère-t-il.

Ancien cadre dans l’agroalimentaire, l’entrepreneur a le déclic à force d’enchaîner les voyages professionnels et de loisirs. « Une fois, avec mes voisines dans un avion pour la Tunisie, on s’est rendu compte que l’on venait du même endroit, se souvient-il. On aurait bien moins galéré en faisant le trajet ensemble… »

Sur son site internet, il n’y aura qu’à indiquer les chiffres et les lettres associés à un vol. « Une carte apparaîtra pour localiser les autres passagers souhaitant covoiturer et les contacter. » Sans rien débourser. « Le règlement des frais de parking ou de taxi se fera de la main à la main. »

Lire aussi : Pendant les fêtes, le covoiturage connaît un boom

Un crowdfunding insuffisant

De l’idée « géniale » à la plateforme en ligne, il faut des fonds, « 20 000 € ». Impossibles à récolter via la campagne de crowdfunding lancée l’été dernier. « Cela fonctionne pour des startups en lien avec l’humanitaire, ou qui font de la prévente, pas avec ce genre de plateforme », analyse Yves Paugam.

Le salut de Car-Fly vient de deux amis, « une professeure de mathématiques et un ingénieur à l’Ensta (École nationale supérieure de techniques avancées), confrontés, eux aussi, à la galère des trajets vers les aéroports ». Ils s’attellent à donner « fonds et conseils ».

À la petite équipe « hétéroclite » s’ajoute un développeur, Thibault Lefebvre. « Il a découvert le projet grâce à la page Facebook Car-Fly et a convaincu l’un de ses collègues, chargé de la communication ». Son entreprise, Viatori, assurera le développement « à moindre coût ».

Du local à l’international ?

Les cinq Brestois forment, depuis novembre, une SAS (société par actions simplifiée). Yves Paugam s’y consacre désormais entièrement. « Parce que j’y crois ! » L’ancien cadre entend récolter les recettes de la publicité faite sur le site, et peut-être, ensuite « ponctionner une commission sur les covoiturages ».

La cible visée par Car-Fly est potentiellement énorme : « Les numéros de vol sont internationaux », justifie l’entrepreneur. Prudent, Yves Paugam, misera d’abord sur le réseau local. « Si nous rassemblons une communauté de voyageurs bretons et de l’Ouest, ce sera déjà bien… », confie-t-il.

service gratuit

Ouest-France

(18)

Leave a Reply